Nouvelle publication Équipe G Gorochov 17 août 2022

Lien de l'article

Communiqué de presse

Ce travail du CIMI élucide les effets d’une nouvelle forme d’auto-immunité (anticorps anti-interferons de type 1) sur le risque viral, mais aussi pour la première fois sur l’inflammation est publié dans Annals of the Rheumatic Diseases, revue leader dans le domaine.

Le travail montre qu’il existe une forme de dilemme chez les patients atteints de lupus et qui sont très largement porteurs de cette anomalie: d’un côté leur maladie semble stabilisée par la neutralisation de l’interféron, mais de l’autre il sont exposés à un risque viral augmenté, notamment de COVID sévère.

Les résultats suggèrent que les patients s’immunisent progressivement contre l’interféron car ils produisent une quantité anormalement élevée de cette cytokine anti-virale, mais aussi pro-inflammatoire et donc en rapport avec leur maladie.

Le risque viral associé aux anticorps anti-interferons de type 1 était connu, mais leur effet clinique sur sur l’inflammation était jusqu’ici inconnu.

Équipe concernée :

Gorochov Guy